La galerie Pyrénéenne de Antoine, Florian, Hélène et Jean-Marc

Home / Les Pyrénées / 2009 / 25 Bivouac aux Etangs de Bassiès [189]

Voici enfin venu le moment du bivouac. Pourtant la météo est aventureuse mais l'envie l'emporte sur la "crainte". Après moult hésitations sur la destination, nous avons décidé de partir au Étangs de Bassiès depuis Coumebière. Nous sommes le 15 août et en arrivant à Coumebière nous mangeons au bord du torrent. Après avoir charger les bestiaux et pour une fois nos deux petits bestiaux portent (Antoine porte son duvet, sa gourde et sa polaire et Flo porte ... son doudou) nous voilà partis sous un beau soleil. La montée au Port de Saleix est une "formalité" avec ses nombreuses myrtilles. Seulement il n'est que 3h de l'après-midi et le ciel se charge déjà abondamment. Nous ne tardons pas donc pour partir vers le Col de Bassiès au dessus des étangs. Arrivés au lac intermédiaire (Etg d'Alat), le tonnerre gronde et très vite nous sortons les vestes car il GRÊLE. Et là c'est la cata, tonnerre, éclairs, grêle et pluie sont au rendez-vous pendant une petite demie heure. Ensuite on voit une nouvelle fournée sur le Pic Rouge nous contourner. Bref tout le monde arrive au Refuge et l'orage est terminé. Nous avons pu monter les tentes tranquillement mais seulement après avoir manger de bonnes crêpes du refuge bien méritées. Nous avons passé ensuite la soirée autour du ruisseau et au milieu des grenouilles avant de manger et dormir. Le lendemain matin c'est grand soleil ! Hélène et les enfants poursuivent leur activité de ramassage de myrtilles (près de 2kg en tout) et on s'amuse à s'arroser et même à se baigner à côté de la tente. Après manger on remonte au Col de Bassiès sous un soleil de plomb et au Port de Saleix, une certaine fatigue se fait ressentir dans les petites jambes. Mais le temps tourne très vite à nouveau alors on ne tarde pas et cette fois-ci nous sommes arrivés à la voiture avec le tonnerre mais sans pluie et sans grêle. 1300m de dénivelés en 2j, les garçons ont été de super montagnards.